Passer au contenu
utiliser un thermomètre

Comment utiliser un thermomètre ?

Depuis longtemps, la température corporelle a toujours été utilisée pour détecter la fièvre. Auparavant, si le dos de la main suffisait pour prendre la température, maintenant nombreux sont les appareils pouvant donner un indice clinique précis, indispensable au diagnostic médical. Mais encore faut-il avoir le bon thermomètre et savoir l’utiliser.

Savoir choisir le bon thermomètre à utiliser

Actuellement, de nombreux types et modèles de thermomètres existent sur le marché. Chaque foyer devrait posséder au moins un thermomètre, mais pour en choisir un, il faut prendre en compte l’âge. Selon l’endroit où l’on pratique la prise de température, certains types et modèles sont plutôt conçus pour les bébés, d’autres pour les enfants plus grands et les adultes. Ainsi, il y a différents types de thermomètre : rectal, buccal, axillaire, auriculaire ou tympanique et frontal. Il faut savoir aussi que les anciens thermomètres en verre et à mercure ne sont plus utilisés. Le mercure étant un métal très toxique et le verre peut être dangereux s’il se casse. Maintenant, les thermomètres à affichage numérique sont les plus utilisés. Alors, comment bien utiliser un thermomètre médical selon le type ?

La prise de température avec un thermomètre rectal

Cette méthode est considérée comme la plus fiable. Le thermomètre rectal est souvent utilisé chez les nourrissons et les jeunes enfants. C’est une méthode moins confortable, mais beaucoup plus précise. Avant d’insérer le thermomètre dans l’anus, il faut préalablement nettoyer l’embout, puis le lubrifier avec de la vaseline ou avec un gel à base d’eau afin de faciliter l’insertion et d’éviter l’inconfort. L’embout doit être inséré dans le rectum à environ 1 cm. Les thermomètres électroniques avertissent toujours en émettant des bips lorsque la prise de température est terminée. Retirez délicatement l’appareil, notez la température affichée et nettoyez bien le thermomètre. Après une prise de température rectale, il ne faut jamais oublier de bien se laver les mains pour éviter de graves infections provoquées par des éventuelles bactéries comme la bactérie E. coli.

La prise de température avec un thermomètre buccal

Après un bon nettoyage, notamment de l’embout, l’appareil est inséré dans la bouche, placé assez loin sous la langue. Dispositif idéal pour les enfants à partir de 5 ans, demandez au patient de maintenir en place le thermomètre en fermant les lèvres. Après les bips émis par le thermomètre, retirez-le doucement et faites la lecture de l’affichage. Bien nettoyer l’embout du dispositif après utilisation avec de l’eau tiède et du savon, puis rincer à l’eau froide. Certains thermomètres buccaux sont équipés de protection jetable, à mettre sur l’embout avant l’utilisation. Après avoir pris un repas chaud ou après avoir bu des boissons chaudes ou encore après avoir fumé, il est préférable d’attendre au moins une demi-heure avant la prise de température.

La prise de température avec un thermomètre auriculaire et frontal

Destiné à mesurer la chaleur émise par le tympan, le thermomètre auriculaire est aussi très fiable, en revanche, le canal auriculaire doit être sec et propre, sans cérumen. Si tel est le cas, la lecture de la température peut être faussée. En cas d’infection dans l’oreille, il faut utiliser d’autres types de thermomètre. Posez la protection stérile sur l’embout, allumez l’appareil. Pour insérer délicatement l’extrémité du dispositif, il faut tirer doucement l’oreille vers le haut afin que le canal auriculaire soit bien droit. Il faut éviter de toucher le tympan, car la lecture se fait à distance. Maintenez l’appareil en place jusqu’à ce que les bips se fassent entendre. Remplacez la protection stérile à chaque utilisation. 

Quant au thermomètre frontal, il est très facile d’utilisation et convient à n’importe quel âge. La détection par infrarouge se fait à distance, à quelques centimètres du front. La vitesse d’analyse et la lecture de la température sont presque instantanées.

La prise de température avec un thermomètre axillaire

Le thermomètre à mettre sous l’aisselle ressemble au thermomètre buccal et rectal, mais il est souvent muni d’un capuchon de protection à mettre sur l’embout. Il faut le poser bien au centre de l’aisselle et demander au patient de bien le serrer le bras pour maintenir l’appareil contre son corps. Quand le dispositif sonne, retirez et faites la lecture. Ne pas oublier de changer le dispositif de protection à chaque usage. Pour avoir une bonne lecture, après des efforts ou après un bain chaud, il faut attendre au moins une heure avant la prise de température axillaire. Parfois, il est conseillé aussi de faire une prise de température des deux aisselles et de prendre par la suite la température moyenne.

À propos de la température corporelle

Généralement, la température corporelle moyenne et normale d’un individu sain se situe toujours entre 36.5°C et 37.5°C. Mais cette fourchette de chiffres varie aussi selon le type de thermomètre utilisé. À titre indicatif, la température moyenne normale est comme suit :

  • Température rectale  : 36.6°C - 38°C
  • Température buccale : 35.5°C - 37.5°C
  • Température axillaire : 34.7°C - 37.3°C
  • Température auriculaire : 35.8°C - 38°C
Température frontale : 35.8°C - 37,8°C