Passer au contenu
Qu'est ce que le collagène

Qu'est ce que le collagène

Venant du mot grec « kolla », les bienfaits du collagène ont été repérés par les Égyptiens 2000 années avant la naissance de Jésus-Christ. À cette époque, il était utilisé comme produit de beauté et constituait du complément alimentaire très demandé. Toutefois, avec l’apogée du secteur industriel, la nature de cette protéine a disparu. La plupart des collagènes contiennent actuellement des substances chimiques néfastes. Dès lors, il est important de se tourner vers le collagène naturel.

Qu’est-ce que le collagène ?

Faisant partie de la famille des protéines, le collagène est abondant chez les animaux. Il a pour rôle de structurer les tissus cutanés en leur conférant une élasticité. Il est également connu pour ses fonctions cicatrisantes. Sur le plan industriel, il est utilisé pour la fabrication de nombreux produits. Plusieurs types de collagènes existent dans l’organisme. Chacun d’entre eux possède des vertus particulières et agit positivement pour le développement optimal de chaque organe. Par ailleurs, cette forme de protéines joue aussi le rôle de colle naturelle. En effet, à travers son hydrolyse, le collagène se transforme en gélatine. Cette nouvelle variété est surtout usée dans l’industrie de l’agroalimentaire. Néanmoins, les entreprises pharmaceutiques l’emploient aussi dans la conception des produits cosmétiques. 

Les maladies liées au manque de collagène

Appelées aussi « collagénopathies “ ces affections sont généralement dues par la mauvaise synthèse du collagène dans l’organisme. Elles se manifestent le plus souvent par une malformation osseuse et des anomalies articulaires. Les premiers symptômes apparaissent sur la forme de fragilité constatée au niveau des os. Des fois, ils surviennent après la naissance, mais pour la plupart des cas, ils n’adviennent que très tardivement. En outre, les signes cliniques se présentent sous différents aspects. Tout d’abord, ils commencent par l’apparition de la coloration bleue dans le blanc de l’œil. Dans une manifestation plus grave, le déficit de collagène peut occasionner un handicap permanent chez le malade. Des anomalies auditives sont également susceptibles de se produire, à l’instar de l’otospongiose. D’autres syndromes sont aussi nés du déficit de collagène, mais ils sont en général rares. Par conséquent, il est important de ne pas ignorer ces déficiences puisqu’elles pourront vous être fatales à défaut de soins. Où donc trouver du collagène naturellement ? 

Les aliments riches en collagène

Au lieu de recourir aux produits transformés, divers aliments offrent naturellement du collagène. En première position, optez pour la consommation du saumon. Cette espèce aquatique renferme en effet une grande quantité de zinc qui agit sur la synthèse du collagène. De plus, elle contient aussi une immense quantité en acides gras essentiels permettant de raviver l’éclat de la peau. Par contre, si vous jugez que c’est trop cher, vous pourrez miser sur d’autres nourritures. À titre d’illustrations, les œufs et l’ail peuvent se substituer au saumon. Ces deux denrées contribuent en outre à la formation du collagène à cause de leur richesse en soufre. Par ailleurs, la consommation de légumes verts comme les épinards et les brocolis est fortement sollicitée. Ils visent à prévenir la dégradation du collagène, et luttent contre la dégénérescence précoce de la peau. De même, il a été également prouvé que le bouillon d’os riche en moelle contenait aussi du collagène. De ce fait, vous pouvez aussi le manger sans modération. Cependant, si ces aliments ne vous satisfont pas alors, vous pouvez vous procurer des collagènes bios auprès d’un vendeur agréé.

Où acheter le bon collagène naturel ?

Il existe de nombreux collagènes naturels qui ont été inventés par des chercheurs. Ils proviennent en outre de plusieurs origines. Ils sont généralement la résultante de quelques combinaisons des matières animales. Actuellement, ces collagènes ont pris diverses formes, comme les poudres, les gélules, etc. Tous ces produits sont en principe bios. Par conséquent, le bon choix des revendeurs est primordial. Il est donc préférable d’opter pour les vendeurs de produits bios. De ce fait, vous pouvez vous renseigner sur le net. À défaut, vous pouvez aussi demander à vos voisins où trouver un tel détaillant. Si par malchance, il n’y a pas de boutiques bios dans votre quartier alors, rendez-vous chez un spécialiste en la matière. Par ailleurs, avant d’acheter, il est nécessaire de s’informer sur les types de collagènes pour ne pas tomber dans l’ignorance. Non moins, cela permettra d’optimiser les effets apportés par cette protéine. 

Les types de collagène naturel

En arrivant chez le vendeur, il vous demande quel type de collagène vous voulez. Qu’allez-vous répondre ? Évidemment, vous tombez des nues. Il faut que vous sachiez qu’il existe au moins deux types de cette protéine. Tout d’abord, il y a le collagène de type 1. Cette première classification consiste à séparer le collagène présent dans la peau et dans les os. En principe, cet archétype est très priorisé par les cosmétologues. Il contribue en effet à améliorer la texture globale de la peau en la lissant. Autrement dit, il favorise la réduction des rides. Ensuite, il y a aussi le collagène de type 2. Si vous suivez un traitement médical contre les maladies osseuses, il est recommandé pour vous d’opter pour cette deuxième catégorie. Issu de la moelle, ce collagène renforce les articulations et revigore le capital osseux du malade. Donc, il ne vous reste plus qu’à choisir.