Passer au contenu
Les causes de la mauvaise haleine (Halitose)

Les causes de la mauvaise haleine (Halitose)

Halitose : connaitre les causes pour mieux traiter la mauvaise haleine

La mauvaise haleine fait beaucoup de victimes. Seulement, ce sujet est considéré comme étant quelque peu tabou. Alors qu’il existe des traitements adaptés à ce problème. Le comble est que la majorité des sujets ne connaissent pas l’origine de leur maladie. A priori, c’est une erreur qui peut être encore rattrapée. Le fait de connaitre les causes d’une mauvaise haleine permet de mieux s’orienter vers une solution adéquate. 

Les principales causes de l’halitose

La mauvaise haleine est due à des bactéries responsables de la transformation des restes de nourritures qui ne sont pas absorbés par l’organisme. Ces derniers doivent, cependant, être évacués comme l’ensemble des résidus. Sauf que ce n’est pas toujours le cas. Par conséquent, les microbes susmentionnés se multiplient à tel point que les odeurs, qui sont supportables en temps normal, s’empirent. Généralement, cette cause s’accompagne d’autres symptômes facilement détectables comme les caries, les plaques dentaires, ou encore les maladies des gencives. 

Cette première origine est aussi liée aux règles d’hygiène bucco-dentaire. À défaut d’une routine efficace, les bactéries se développent à grande vitesse. Face à cette situation, il est recommandé de se brosser les dents trois fois par jour au minimum. À cela s’ajoute l’usage de produits naturels pour rincer la bouche soit par gargarisme soit par le biais d’un bain de bouche. Également, la brosse à dents doit être renouvelée régulièrement, autrement dit tous les trois mois au plus tard. Il ne faut pas oublier de brosser la langue par la même occasion. 

Intimement rattachée à l’hygiène, la conservation malsaine des restes d’aliments entre les dents est considérée comme une cause évidente. 

Il va sans dire qu’une masse de personnes ne se doutent pas une seule seconde que la manière de respirer pourrait causer une mauvaise haleine. En plus, ce point figure ostensiblement parmi les origines principales. Respirer par la bouche favorise l’assèchement de la cavité buccale. Dans cette condition, celle-ci laisse développer les mauvaises odeurs. Pour couronner le tout, la manifestation de l’halitose est beaucoup plus marquée avec la consommation de tabac. 

Ensuite vient le problème relatif aux amygdales. Ces dernières produisent assez fréquemment des cellules mortes qui devraient être éliminées automatiquement par l’organisme. Par contre, celui-ci faille à le faire dans certains cas. Dès lors, ces éléments en mauvaises conditions dégagent une odeur nauséabonde. 

Les causes d’ordre gastrique

La mauvaise haleine d’origine digestive n’est pas du tout rare. En plus, ce cas est assez critique compte tenu des traitements correspondants. La remontée gastrique est un facteur causal indéniable de l’halitose. À ce moment, l’odeur qui vient de l’estomac arrive jusque dans la bouche et y reste pendant quelque temps. L’intensité de l’effluve dépend, dans ce cas, des nourritures consommées dernièrement par chaque individu. Certains aliments en particulier favorisent ce phénomène, à savoir :

  • L’oignon
  • Les anchois
  • L’ail
  • Les produits laitiers 
  • Le tabac
  • Le café

Il faut dire que le problème gastrique lié à la mauvaise haleine est intimement rattaché à l’alimentation. En outre, certaines maladies provoquent cette odeur nauséabonde. Entre autres, l’ulcère de l’estomac est relevé, à plusieurs reprises, chez les sujets atteints d’halitose. 

Dans ce cas de figure, les soins sont assez difficiles à trouver puisque la plupart des médecins recommandent des médicaments pour modérer le trouble de l’estomac. Pourtant, l’on ne peut que constater qu’une bonne poignée de substances pharmaceutiques ne conviennent pas à beaucoup de personnes. 

Les experts ont pu enregistrer environ 400 médicaments qui interagissent désavantageusement sur la cacostomie. Le fait est que leur composition est favorable à l’évolution des bactéries qui causent cette maladie. Ainsi, les remèdes les plus concernés sont :

  • Les antihistaminiques pour combattre les allergies
  • Les médicaments pour équilibrer la tension artérielle
  • Les décongestifs
  • Les antipsychotiques 
  • Les antidépresseurs

Les autres causes spécifiques

Les autres causes spécifiques de la mauvaise haleine sont afférentes, entre autres, à des maladies. Outre celles qui touchent la digestion, il y a d’autres éléments à prendre en compte. En premier lieu, beaucoup de personnes atteintes du diabète présentent l’halitose parmi les symptômes mis en évidence. De même pour les patients concernés par les maladies rénales et hépatiques. 

Cette situation a aussi un rapport avec les organes respiratoires. La raison est que l’assèchement de la cavité buccale dégage une odeur désagréable. Ainsi, les troubles rencontrés au niveau des poumons sont responsables de la cacostomie. Il en va de même pour le sinus, le larynx et le nez. Cela peut être une maladie caractéristique ou bien une quelconque infection. 

Le cas relatif au sinus est assez fréquent. Lorsque celui-ci est infecté par des microbes pathogènes, il est susceptible de dégager une puanteur extrême à travers la gorge. Bien évidemment, l’effet se fait ressentir jusque dans la bouche. 

La première étape du rétablissement par le biais de cet ebook se porte sur l’exploration des causes possibles. Ensuite, l’auteur explique les inconvénients des traitements inopérants et excessivement coûteux. Arrivé à la troisième étape, chaque lecteur pourrait découvrir les bons soins et techniques permettant de se débarrasser de l’halitose. 

En parallèle, l’auteur promet une régression progressive des symptômes. Au bout du processus, vous pouvez vous réjouir puisqu’aucune mauvaise haleine ne peut plus vous atteindre à condition de bien appréhender la dernière étape qui consiste à communiquer les bonnes pratiques qui consistent à garder une hygiène et une santé buccale au top.