Passer au contenu
Le rapport entre la mauvaise haleine et l’estomac

Le rapport entre la mauvaise haleine et l’estomac

Un rapport entre la mauvaise haleine et l’estomac ?

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’une mauvaise haleine. Entre autres, cette maladie est causée par un problème digestif. D’ailleurs, les cas relatifs à ce dernier sont assez fréquents. Le fait est que les troubles rencontrés dans ce sens créent une production excessive de toxines dont l’effet se présente entre autres dans la cavité buccale. 

Il y a des signes permettant de distinguer ce cas des autres. Force est pourtant de constater qu’un bon nombre de personnes ne connaissent pas les symptômes d’une mauvaise haleine d’origine gastrique. Or, les traitements sont bien spécifiques dans le cadre de cette circonstance.

Les causes qui affectent la digestion

Comme susmentionné, bon nombre de facteurs causent une mauvaise haleine. Certains d’entre eux touchent en même temps le système digestif. C’est un phénomène qui ne manque pas d’accentuer la manifestation de ce désagrément. 

Les causes liées à l’alimentation 

Il est évident que les causes afférentes au régime alimentaire ont un lien direct avec le trouble digestif. En particulier, les aliments riches en protéines sont susceptibles d’aggraver l’halitose. Ces molécules sont, généralement à l’origine des bactéries responsables de cette maladie. Par contre, la consommation de fibres pourrait modérer les impacts. 

Une alimentation trop sucrée suscite également l’apparition des toxines. Les sucres directs et ceux qui se trouvent dans les aliments transformés sont tout aussi concernés. À quantité trop importante, l’organisme n’arrive plus à retenir le sucre consommé et alimente au fur et à mesure les bactéries en question. 

Ceux qui impactent le système en lui-même

Ensuite, il y a les autres causes, entre autres, liées aux modes de vie. Dans cette optique, la consommation en grande quantité d’alcool et de tabac augmente le symptôme. Cela est dû au déséquilibre des bactéries digestives. 

Certains médicaments endommagent le foie. Celui-ci perturbe, à son tour, la production de bactéries au sein de la cavité buccale. Entre autres, le reflux gastrique cause une mauvaise odeur dans la bouche. 

Certains cas plus graves sont même associés à d’autres symptômes. Dans le cadre d’un cancer ou d’un ulcère, la mauvaise haleine s’accompagne de nausée, de perte d’appétit ou encore de diarrhée. 

Les symptômes de l’halitose digestive

La cacostomie gastrique se distingue par quelques signes en particulier. Il est préférable de trouver un traitement efficace si cette situation se manifeste. En plus d’être désagréable, la mauvaise haleine rencontrée dans ce cas se joint à d’autres symptômes. A priori, l’estomac est plus exposé à des gaz chez un sujet atteint d’une halitose digestive. En sus, les concernés témoignent d’un gonflement de l’estomac après chaque repas. 

Vous devez savoir que les poches sous les yeux ne sont pas toujours dues au manque de sommeil et à la fatigue. Ce phénomène peut tout à fait avoir un lien avec la mauvaise haleine et un problème gastrique. Les nausées qui arrivent de temps en temps ne sont pas surprenantes dans ce contexte. Quelques bouffées de chaleur ainsi qu’une légère insomnie peuvent également être rencontrées. Toujours est-il que les signes varient d’une personne à une autre. 

Les traitements correspondants

Lorsque votre mauvaise haleine provient d’un dysfonctionnement digestif, les mesures à prendre sont beaucoup plus caractéristiques. Reste que quelques similitudes avec les autres démarches sont enregistrées. En général, les soins se basent d’une part sur l’alimentation et d’autre part sur les bonnes pratiques de tous les jours. Entre autres, le bain de bouche est toujours incontournable. En l’occurrence, plusieurs recettes sont disponibles pour ce faire. A priori, on utilise de l’eau avec d’autres produits dont les plus efficaces sont les huiles essentielles. Ci-après celles qui l’emportent sur toutes les solutions :

  • Girofle
  • Anis
  • Menthe poivrée
  • Thym
  • Cannelle
  • Anis

Le liquide obtenu par ce mélange sert aussi à rincer la bouche en tant que gargarisant. Mais le charbon végétal procure un excellent résultat sur cette action. En plus, ce produit ne coûte vraiment pas cher. 

Quant aux traitements à base d’aliments naturels, ci-après ceux qui sont à prôner, mais aussi les nourritures à éviter. 

Les aliments à prôner

Afin de réduire les bactéries qui génèrent la mauvaise odeur dans la bouche, les aliments contenant le plus de fibres font l’unanimité. Les graines de lin sont celles qui en renferment le plus. À part cela, les figues, les dattes, les amandes, les fruits de la passion ou encore les flocons d’avoine ont une place considérable par rapport à ce problème. 

Certains fruits sont appréciés pour leur capacité exceptionnelle à éliminer les mauvaises bactéries comme c’est le cas de la banane, du kiwi et de l’avocat. Les plantes aromatiques ne sont pas en reste quand il s’agit de lutter contre la mauvaise haleine. Ainsi, ayez l’habitude d’utiliser du :

  • Curcuma
  • Persil
  • Basilic

Les aliments à éviter

Étant donné que la base d’un traitement naturel contre la mauvaise haleine est l’alimentation, il n’est pas très judicieux de négliger les substances qui ont tendance à empirer les choses. En premier lieu, les produits laitiers consommés en grande quantité sont proscrits. Il en va de même pour les aliments riches en sucres. Enfin, le café n’est pas des plus adaptés pour éradiquer ce problème de manière définitive. Le fait est qu’il contient beaucoup trop d’acides alors que ces derniers favorisent les conditions de vie des bactéries.