Passer au contenu
CYBER MONDAY !! Jusqu'à 70% sur la Boutique !
CYBER MONDAY !! Jusqu'à 70% sur la Boutique !
La différence entre le Pilates et le Yoga

La différence entre le Pilates et le Yoga

Le Pilates et le Yoga sont deux disciplines qui présentent plusieurs similarités. D’ailleurs, Joseph Pilates, l’inventeur du Pilates est un adepte du Yoga. Il s’est inspiré de cette méthode pour en inventer une nouvelle avec des caractéristiques différentes. Beaucoup assimilent le yoga et le Pilates comme des activités physiques douces, la dernière un degré plus intense que l’autre. Mais leurs différences vont bien au-delà de cela. Nous allons ainsi voir les différences clés de ces pratiques.

D’où viennent-elles ?

Le yoga est né en Inde il y a plus de 5000 ans. Au commencement, il a été inventé pour permettre aux pratiquants de mieux se connaître, de trouver un équilibre entre leur corps, leur esprit et leurs croyances. Le terme yoga désigne en fait un mode de vie, une vision bien plus large de notre monde. Inventé au début du 20ème siècle par l’Allemand Joseph Pilates, la méthode portant son nom se présente plus différemment. En fait, son inventeur Joseph Pilates avait des problèmes de postures, il inventa donc cette méthode pour gagner en force et améliorer sa posture. Il a aussi été utilisé pour la rééducation des soldats de la Première Guerre mondiale. Plus les années passèrent et il séduit le charme de ceux qui pratiquent la danse. Ces derniers ont commencé à le pratiquer pour améliorer leur performance physique. Et c’est ainsi que dans l’ère du 21ème siècle, il est de plus en plus pratiqués chez les célébrités pour leur sculpter un corps de rêve.

Les objectifs de la discipline

Le seul objectif en commun de ces deux disciplines est qu’ils permettent d’harmoniser l’esprit en douceur. Mais leurs différences sont plus flagrantes. Joseph Pilates avait pour but de développer les muscles profonds, d’améliorer la posture, de rendre votre corps plus souple et de gérer le stress. La méthode se base plutôt sur le physique. Tandis que le yoga se base sur la relaxation de l’âme et de l’esprit. Etant plus ancienne, il contribue à ajuster la respiration, développer la souplesse et se détendre. Son travail se marque plutôt sur l’esprit. Il permet de gérer le stress et d’évacuer les sources de tensions. Dans certains cas, il est même considéré comme une philosophie de vie plutôt qu’une activité physique. Pour faire simple, le Pilates est une méthode de conditionnement physique et le yoga une discipline spirituelle

Les séries d’exercice

Pour ceux qui l’ont déjà pratiqué, remarquez que certains mouvements du yoga se retrouvent dans la méthode Pilates. Néanmoins, les exercices ne sont généralement pas effectués de la même manière. Les exercices du Pilates doivent être synchronisés à la respiration. Comme en gymnastique, ce sont des mouvements effectués plusieurs fois (trois à dix fois), d’où l’appellation « série ». Entre ces séries, il faut marquer un temps de repos pour contrôler le positionnement du corps et vérifier qu’on travaille en profondeur sur les bons muscles. Vous pouvez essayer ces séries d’exercice chez vous en visitant le site Pilates123Il propose des séances dirigées par un coach professionnel. Dans le cadre du yoga, il n’y a pas de série et on ne marque aucun temps de repos. Les mouvements sont enchaînés et effectués d’un côté puis de l’autre. 

La méthode de respiration

Au yoga comme au Pilates, la respiration est un critère très important durant les séances. Cependant, les techniques ne sont pas les mêmes. Dans le yoga, l’inspiration et l’expiration se fait par le nez et le nez seulement. Il arrive juste d’alterner les deux narines. Ces respirations servent à se relâcher, à détendre les parties trop pesantes de votre corps. En revanche, dans la méthode Pilates, l’inspiration se fait par le nez et l’expiration par la bouche. Dans ce cadre, la respiration servira à apporter à vos muscles l’énergie dont ils auront besoin pour leur bon fonctionnement. Elle doit être synchronisée avec les mouvements effectués. Le souffle aidera à gérer l’afflux d’oxygène dans le corps et dans les muscles. Ces derniers seront ainsi plus souples et plus détendus.

Adopter les différentes postures

Les postures dans ces deux disciplines présentent également quelques différences. La méthode Pilates associe des mouvements décidés et parfois plus sec que le yoga. Les exercices se focalisent sur les muscles profonds, le positionnement de la colonne vertébrale et bassin ou le renforcement de la ceinture abdominale. En pratiquant le Pilates, vous pouvez utilisés différents matériels comme le Magic Circle, le ballon, le roller). Quant aux postures regroupées par le yoga, ils véhiculent les valeurs en lien avec l’esprit. L’accent est plus mis sur la respiration et la méditation que sur des exercices physiques. Chaque mouvement effectué permet un centrage sur soi-même mais également une souplesse des articulations. Les séances devraient vous procurer un apaisement et une énergie vitale. Les gestes en yoga sont moins axés sur les muscles mais plutôt sur l’esprit et le bien-être intérieur. Toutefois, ces postures présentent un point commun, ils sont adaptés à tous. En yoga comme en Pilates, les mouvements sont douces. Alors, tout type de personne avec n’importe quelle capacité physique serait capable de reproduire les exercices à effectuer. 

Les philosophies de vie véhiculées

Comme ces deux disciplines sont nées à travers deux ères très différentes, leurs philosophies diffèrent également. Originaire d’Inde, le yoga véhicule une philosophie d’esprit qui lui est propre. Cette philosophie embrasse la relaxation voire même la méditation. Avec les exercices, les mouvements et les techniques de respiration différentes des autres pratiques, le yoga recherche la paix intérieure, le mieux-être et la pleine conscience. Développé aux Etats-Unis au début du 20ème siècle, le Pilates recherche l’association du corps, de l’esprit et du mental. Ce qui fait encore plus son apogée est sa pratique sportive à la fois douce et tonique. Et pour pouvoir effectuer certains mouvements, il faut avoir la ceinture abdominale assez solide et bien accrochée. Il faut avoir également le mental qui va avec, l’esprit qui sait ce qu’il veut et qui veut l’obtenir à tout prix car les mouvements sont assez inhabituels.