Passer au contenu
L’épilation laser est-elle dangereuse ?

L’épilation laser est-elle dangereuse ?

C’est l’été et vous souhaitez enfiler vos plus belles robes ou vos shorts ? Vous en avez marre de devoir vous servir d’un rasoir ou d’une crème dépilatoire pendant votre préparation, ce qui peut causer votre retard pour un rendez-vous ou tout simplement le travail ? Actuellement, de plus en plus de femmes préfèrent avoir recours au laser pour une épilation définitive… ou du moins presque, tandis que certaines n’osent pas encore se lancer dans cette technique d’épilation. Nous allons voir dans cet article s’il existe des risques dus à l’utilisation de l’épilation au laser.

Définition de l’épilation au laser

Avant d’utiliser le laser pour vous épiler, il est primordial de savoir de quoi il s’agit exactement. L’épilation au laser est présente sur le marché depuis environ une décennie et a fini par remplacer l’épilation électrique. Le laser émet un jet de lumière qui se concentre sur les points sombres, les poils en l’occurrence. Il agit d’une manière immédiate, c’est-à-dire qu’une fois que la zone souhaitée est touchée par le laser, les bulbes pilaires sont immédiatement éliminés. Ce type d’épilation ne convient généralement qu’à celles qui ont un teint clair et des poils noirs. Pour les femmes plus foncées, le laser risque de dépigmenter les zones traitées. Mais ne vous en faites pas, à présent, il existe un nouveau modèle de laser ayant un embout refroidi, ce qui l’empêchera d’effleurer votre peau. Ce nouveau type de laser est spécialement conçu pour les brunes. C’est donc bien dommage pour les blondes et les rousses qui ont des poils clairs, car le laser, qui a pour rôle de viser la mélanine, a du mal à les détecter. 

Les dangers et effets négatifs d’une épilation au laser

L’épilation au laser est de plus en plus répandue et les risques qui y sont liés sont assez faibles. L’effet secondaire le plus fréquent est la brûlure, suivie d’une dépigmentation de la peau. Normalement après votre première séance d’épilation au laser, les zones traitées rougiront et seront accompagnées d’une minime inflammation. Néanmoins, si cela persiste après une semaine, il est conseillé de consulter l’esthéticien qui s’est chargé de votre épilation. 

Évitez surtout de vous exposer au soleil, car c’est le premier ennemi du laser. Une exposition au soleil pourrait aggraver votre inflammation et entraîner une hyperpigmentation. Plusieurs informations et rumeurs circulent actuellement, affirmant que l’épilation au laser est susceptible de favoriser le développement du cancer de la peau, ce qui n’a pas encore été prouvé jusqu’à présent. Sans avoir été prouvé par une étude concrète, il ne faut pas prendre ces informations en compte. Certaines personnes ont aussi fait témoignage d’une stimulation de la poussée des poils au lieu de les détruire lors de leur épilation au laser. Ce risque reste quand même assez rare.  

L’épilation au laser est-elle douloureuse ?

La douleur ressentie dépend de la zone traitée, mais dans tous les cas, une épilation au laser est supportable. Vous pouvez comparer les douleurs liées à l’épilation au laser à celles d’une épilation classique à la cire. Les zones les plus sensibles sont le duvet, le maillot et les aisselles. L’intensité de la douleur de l’épilation sur ces zones citées est assez élevée, par rapport aux jambes ou aux sourcils. Mais si vous êtes capables de tolérer la douleur d’une épilation à la cire ou pince, vous serez donc en mesure de supporter la douleur d’une épilation au laser.

L’épilation au laser élimine-t-elle définitivement les poils ?

Lors de votre première séance, vous aurez l’impression de ne plus avoir un seul poil restant, sauf qu’il faut noter que les poils ont 3 cycles de vie : 

  • La phase de naissance ;
  • La phase de croissance ;
  • La stagnation, avant que le poil meure et soit remplacé. 

La plupart du temps, le laser n’élimine que les poils qui ont déjà été à la dernière phase, tandis que pour les autres il faudrait mieux attendre leurs poussées pour que le laser puisse les détecter et les éliminer. Pour conclure, on peut dire que le laser n’assure pas une épilation totale des poils, encore moins définitive.

Les contre-indications d’une épilation au laser

L’épilation au laser connait des contre-indications. Cette technique d’épilation est fortement déconseillée :

  • Aux personnes ayant plusieurs grains de beauté ;
  • Aux femmes enceintes ou allaitantes ;
  • Aux personnes qui souffrent d’une maladie de la peau ;
  • Aux personnes ayant des allergies répétitives ;
  • Aux personnes ayant une peau bronzée (si vous revenez des vacances par exemple), attendez quelque temps avant de commencer le traitement, et vice-versa si vous comptez partir en vacances. Il est fortement déconseillé de s’exposer au soleil quelques jours après le traitement ;
  • Les blondes et les rousses ne sont pas éligibles à l’épilation au laser, car le laser ne détecte que les poils de couleur sombre. De ce fait, le laser ne fera que passer sur la zone sans éliminer un seul poil. Si vous êtes concernés par cela, sachez que vous pouvez toujours vous tourner vers l’épilation électrique.