Passer au contenu
Coronavirus : qui sont les plus vulnérables ?

Coronavirus : qui sont les plus vulnérables ?

Du fait de son apparition récente, le Covid-19 est susceptible d’infecter tout le monde, car la population ne possède pas encore une immunité collective face à cette maladie. À l’échelle mondiale, plus de 1,5 million de personnes ont été contaminées dont plus de 120 000 ont péri. La majorité des malades, environ 85%, ne développe que des symptômes bénins, ou même pas de symptôme du tout. Alors que des personnes qui sont à risques vont développer des complications et peuvent succomber à la maladie. Parmi ces personnes vulnérables se trouve entre autres, les personnes âgées et également ceux qui souffrent déjà d’une autre pathologie.

Les personnes âgées

L’âge semble être un facteur de risque, car parmi les personnes à risque qui peuvent développer une forme grave d’infection au Covid-19, il y a les personnes âgées de 70 ans et plus. En effet, depuis le début de l’épidémie, si l’âge moyen des patients testés positifs est de 60 ans, celui des patients décédés est de 71 ans. Le coronavirus fait aussi particulièrement des ravages dans les Ehpad et autres centres de soins aux personnes âgées. Néanmoins, il y a quelques exceptions rares, en effet des victimes âgées de quelques mois seulement et des adolescents de 12, 13, 14 ou 16 ans ont déjà été signalées. 

Les maladies chroniques et les pathologies cardiovasculaires 

La Covid-19 est catégorisée parmi les maladies respiratoires, car elle s’attaque aux poumons dans sa forme la plus grave, caractérisée par un syndrome respiratoire aigu sévère. Par conséquent, les personnes qui ont déjà un antécédent cardiovasculaire (infarctus, AVC, insuffisance cardiaque, angor…) sont les plus à risque de développer des cas de complications graves qui peuvent aboutir au décès. En effet, environ 42% des patients admis en réanimation ont une pathologie cardiaque et 27 % sont atteints d'une pathologie pulmonaire.  La présence de certaines maladies chroniques, notamment le diabète et l’hypertension artérielle est également un facteur de complication du Covid-19. Les statistiques montrent que 62% des patients en réanimation présentent des comorbidités. Ceci indique que le coronavirus n’est pratiquement jamais la cause immédiate de décès du patient, car leur système immunitaire déjà affaibli est incapable de lutter efficacement contre le virus.

Autres catégories de personnes vulnérables

Les centres de réanimation de plusieurs pays ont fait le constat d’une proportion très importante de patients obèses ou en surpoids. Le surpoids semble donc être un facteur de complication du Covid-19, en effet le poids moyen des victimes est de 80 kg. Cela s’explique par le fait que les personnes à forte corpulence s’essoufflent plus rapidement.  On note également que les hommes sont les plus susceptibles de développer des cas graves par rapport aux femmes. En effet, sur 10 personnes qui entrent en réanimations, 7 sont des hommes et 3 sont des femmes. Jusqu’ici, le virus aurait tué 63,8% d’hommes contre 36,2% de femmes. Les femmes enceintes qui sont au troisième trimestre de leurs grossesses sont également considérées comme à risque, car il est difficile de les prendre en charge dans le cas d’une détresse respiratoire.