Passer au contenu
Traitements efficaces contre la mauvaise haleine

6 Traitements efficaces contre la mauvaise haleine

Mettre fin à la mauvaise haleine pour être au comble du bien-être 

La mauvaise haleine est une situation très embarrassante. Pourtant, le fait est bien présent. Et la preuve est incontestable. Plusieurs personnes cherchent vainement de l’aide pour arrêter d’être victimes de cette incommodité. Le problème est que toutes les solutions ne sont pas toujours optimales. Au contraire, certains remèdes se traduisent souvent par une grande perte de temps. Sans compter l’argent et les efforts perdus pour rien. 

Utiliser des produits naturels

Certes, il existe plusieurs produits pharmaceutiques destinés à enlever la mauvaise haleine. Sauf qu’ils ne sont pas toujours recommandés en raison de leur coût très élevé et leur résultat qui laisse quelque peu à désirer. A la place, les produits naturels sont beaucoup plus efficaces. De plus, les recettes réalisables à partir de ces ingrédients sont très faciles à préparer. 

1) Le citron

Le jus de citron est un remède courant contre ce problème. Ce fruit possède des capacités antiseptiques incomparables. Ainsi, il agit efficacement sur les bactéries qui causent le phénomène ici présent. D’ailleurs, ce point lui vaut la première place sur la liste des traitements agissants. Cette solution procure une haleine beaucoup plus appréciable. 

2Le bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude est aussi un produit qui porte ses fruits. Il suffit de mélanger une cuillère à café de cette substance avec un verre d’eau pour faire un bain de bouche. 

3) Le persil

Puis, le persil est retenu pour la fraîcheur qu’il apporte indubitablement. Il est préférable d’en mâcher quelques feuilles après chaque repas. Avec sa très forte teneur en chlorophylle, il est en mesure de supprimer les odeurs des nourritures qui restent dans la bouche en limitant l’émission de toxines et de gaz digestifs. 

4) Le charbon végétal 

Il peut être remplacé par une solution à base d’un verre d’eau et d’une cuillère à café de charbon végétal. Celle-ci est aussi prise après les repas.

5) Les huiles essentielles 

Les huiles essentielles sont appréciées vis-à-vis de cette cause. Celles à base de menthe poivrée, de lavande et de citron sont les plus privilégiées. 

6) Ajuster le régime alimentaire

L’alimentation a un grand rôle à jouer par rapport à ce sujet. D’ailleurs, les protéines ne sont pas toujours les bienvenus dans les régimes des personnes souffrant de l’halitose. Le lait, bien que très enrichissant pour l’organisme, n’est donc pas conseillé si l’objectif est de réduire la mauvaise haleine. Il en est de même pour les fromages, les viandes ou encore les poissons. Le mieux est, donc, de réduire la consommation de ces substances. 

Et bien sûr, les aliments qui ont tendance à piquer, comme l’oignon, l’ail et l’épice, ne sont pas appropriés à cette situation. 

Un bon nombre de consommateurs de substances stimulantes sont concernés par l’halitose. Cela comprend principalement :

  • Le café
  • L’alcool
  • Le tabac

Par contre, l’on recommande de mâcher un seul grain de café après le repas afin de diminuer la production d’odeurs buccales. Pour ce qui est du dessert, la banane et le kiwi ont des caractéristiques avantageuses par rapport à notre cas.  

Étant donné que la sècheresse de la bouche entraine la cacostomie, boire de l’eau de manière régulière figure parmi les conseils procurés pour en mettre fin. 

Les règles d’hygiène

La mauvaise haleine est due à la présence de bactéries indésirables dans la zone buccale. De ce fait, s’il y a des trucs à prôner pour s’en débarrasser, le plus important est de respecter les bonnes règles d’hygiène. Outre la brosse à dents qui est l’outil utilisé d’office pour atteindre cet objectif, la gratte-langue fait aussi l’affaire. Celle-ci est mise en vente dans toutes les pharmacies. Tandis que son rôle est d’éliminer les débris de nourritures accumulés au niveau de la langue. D’autant que ces éléments sont, le plus souvent, responsables de cette situation qui met dans l’embarras.   

Dans la partie dédiée à l’usage des produits naturels, la majorité des suggestions apportées ont rapport à des solutions utilisées comme bain de bouche. Le fait est que cette pratique assure deux fonctions. Non seulement elle traite une halitose qui est déjà présente. Mais en même temps, elle sert d’action préventive pour ceux qui n’ont pas encore la maladie. L’idéal est de s’en servir trois fois par jour. Et ce, pendant une durée de trente secondes au minimum. 

L’on avoue que le dentiste n’est pas toujours apprécié des patients, entre autres, à cause des divers équipements, quelque peu troublants, dont il fait usage. Sauf qu’une consultation régulière auprès de ce praticien réduit les risques de développement des microbes responsables de ce fait. La raison est que les examens médicaux réalisés à ces moments vous permettent d’être fixés par rapport à l’état de santé de votre cavité buccale. Par la même occasion, des opérations telles que le détartrage sont effectuées afin d’assurer une salubrité impeccable. 

Enfin… les bonnes pratiques à retenir

Les mesures susmentionnées ne suffisent pas à éradiquer ce problème. Il existe d’autres bonnes habitudes à instaurer parmi vos routines quotidiennes. 

Avez-vous déjà entendu parler de la stimulation de la salive ? Cela paraît sans aucun intérêt, mais, croyez-le, c’est d’une grande importance pour préserver la fraîcheur de votre bouche. 

Explication. Ce phénomène a rapport avec la sècheresse buccale. Et pour humidifier la zone en question, il n’y a rien de mieux que de servir de la salive. Mais d’autres produits en particulier entrent en jeu pour donner un coup de fouet à la production de ce liquide qui, au passage, est sécrété par les glandes salivaires.