Passer au contenu
13 Conseils faciles pour éviter le stress au travail

13 Conseils faciles pour éviter le stress au travail

1. Choisissez des vêtements confortables

Se sentir bien dans ses vêtements peut paraître anodin, pourtant ce simple détail peut conditionner toute votre journée.

Ne pensez pas que seules les femmes sont concernées... Pour les hommes aussi les vêtements peuvent être un handicap.

Quand nous partons au travail, on se doit de porter une tenue correcte. Il y a d’ailleurs beaucoup de métiers dans lesquels l’habillement est très important :

Costume cravate pour les hommes, tailleurs et chaussures hautes pour les femmes.

S’il est important de soigner son apparence dans le milieu professionnel, il faut cependant ne pas oublier l’aspect « confort ».

Quand vous vous habillez le matin, vous enfilez une tenue que vous garderez sur le dos jusqu’au soir. Alors veillez à ce que cette tenue soit suffisamment confortable.

Il n’y a rien de plus énervant et stressant que de se sentir mal dans ses vêtements, se sentir déguisé ou engoncé.

Imaginez un peu, vous avez une réunion pendant laquelle vous devez pendre la parole. L’exercice est déjà stressant... Mais imaginez si en plus, vous vous sentez mal dans vos vêtements, trop serrés ou au contraire trop large...

Vous serez alors beaucoup moins à l’aise pour vous exprimer en public.

Privilégiez donc des tenues élégantes mais confortables.

2. Anticipez un retard éventuel

Être en retard est une chose assez mal vue dans le monde du travail. Nous nous devons d’être ponctuel par rapport à notre hiérarchie et par rapport à nos clients.

Pourtant, un retard est une chose qui peut arriver à tout le monde : une panne de réveil, un embouteillage etc. (Bien sûr, cela doit être exceptionnel...)

Un retard au travail est généralement une grande source de stress... On culpabilise, on s’en veut, on se met la pression pour arriver le plus vite possible, au

risque d’avoir un accident sur la route.

Une sorte de nœud s’installe dans votre estomac, vous priez (même si vous n’êtes pas croyant) pour ne pas vous faire remonter les bretelles en arrivant.

Il y a une chose très simple à faire pour éviter de vous retrouver dans un tel état de stress : « Anticiper ».

Cela peut paraître assez simple, mais dans la panique d’être en retard, on ne pense pas forcément à simplement... prévenir..

Un simple coup de téléphone, et cela vous permettra de souffler et de ne pas vous mettre trop de
pression. Appelez la personne qui vous
attend : votre responsable hiérarchique,

le client que vous deviez voir, et faites lui état de la situation...

Déjà, la personne appréciera votre geste car elle sera prévenue et préparée à devoir vous attendre et d’autre part, vous serez soulagé et vous ferez votre trajet de manière beaucoup plus détendue.

3. Evitez les surdosages de caféine

Dans beaucoup d’entreprises, le café est un moyen de créer le lien entre les employés. On se retrouve à 10h pour la pause café pour discuter... C’est un moment très agréable et surtout déstressant.

Cependant, pour certains le café est beaucoup plus que ça... C’est un moyen de rester en forme et bien réveillé tout au long de la journée. C’est le cas du mari d’une de mes amies.

Au départ, il n’était pas un grand amateur de café, mais depuis quelques temps, il a cumulé tellement de fatigue

qu’il boit une quinzaine de cafés par jour quand il est au travail.

Le gros problème c’est que ce surdosage de caféine produit l’effet inverse...

Car le café consommé en grande quantité a un impact direct sur nos performances. La caféine nous excite, nous stresse et nous rend nerveux; du coup nous sommes beaucoup moins patient et concentré sur le travail à effectuer.

Essayez donc de vous restreindre à 1 ou 2 cafés par jour et de préférence le matin ou à 13h30... mais pas plus tard car cela risquerait d’affecter la qualité de votre sommeil.

Si vous aimez boire une boisson chaude pendant que vous travaillez, privilégiez alors le thé au café car il contient deux fois moins de caféine. Pensez aussi aux infusions... à 16h c’est très agréable.

4. Etirez-vous régulièrement

J’ai évoqué plus haut l’intérêt de s’étirer le matin avant de sortir du lit. Cela permet de détendre vos muscles qui étaient endormis pendant toute la nuit.

Lorsque vous êtes au travail, vous muscles se tétanisent aussi à force de rester assis dans la même position. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais parfois on ressent même une sensation de froid, surtout dans le bout des doigts.

Ces signes apparaissent surtout lorsque vous êtes tendu.

Pensez alors à décontracter vos muscles plusieurs fois dans la journée.

Pour cela, il suffit de vous étirer les bras, les jambes, le dos et le cou, tout en faisant quelques pas.

5. Ne sautez pas le repas de midi

Même si vous avez beaucoup de travail, même si vous pensez que vous n’aurez pas le temps de tout terminer avant midi, même si vous avez un rendez-vous « super-important » à 14:00, mangez le midi.

Mangez léger, mais mangez quand même.

Et prévoyez au moins une heure complète pour votre repas de midi.

Pas 15 minutes, pas une demi-heure : UNE HEURE ENTIERE.

Le repas de midi est important à plus d’un titre. Déjà, il « coupe » la journée en deux.

Cela peut vous permettre, par exemple, de faire le point sur votre matinée, et d’évacuer gentiment les différentes tensions que vous avez pu avoir le matin.

De plus, votre corps a besoin de repos et d’énergie.

Le faire travailler non-stop pendant 8 heures d’affilée, ce n’est bon ni pour vous, ni pour votre corps, et encore moins pour les gens qui vous entourent.

Et si vous pensez qu’un sandwich « vite fait » grignoté sur le coin de votre bureau est une bonne manière de manger sans perdre trop de temps, alors là, vous avez tout faux !

Déjà, manger un sandwich n’est pas bien bon pour la santé (pas besoin de le rabacher, vous êtes sûrement déjà au courant).

Mais surtout, le faire « sur un coin de bureau » ne vous apporte pas le repos et les apports nutritifs nécessaires pour être performant l’après-midi.

Prévoyez donc VRAIMENT au minimum une heure pour manger le midi.

Il en va de vos performances et de votre santé.


6. Si vous le pouvez, mangez en groupe et en extérieur

Bien souvent, nous n’avons pas le temps de rentrer chez nous pour manger à midi. Nous sommes contraints de manger à la cantine, au restaurant ou pire... dans notre bureau.

Nous savons tous qu’il est très important de déjeuner confortablement car le repas est aussi un moment de détente.

Essayez de faire de cette pause déjeuner une réelle pause anti- stress. Quand les beaux jours arrivent, privilégiez les repas en extérieur.

Dans l’entreprise dans laquelle je travaillais auparavant, nous faisions des pique-niques tous les midis, aux beaux jours.

Quand l’heure du déjeuner arrivait, nous étions environ une dizaine à nous retrouver pour pique-niquer au soleil. Rien de tel que le soleil pour vous remonter le moral !

Alors dès que les beaux jours arrivent, ne restez plus enfermé, et sortez vous aérer. L’air frais vous revigorera, et les bons moments partagés feront que vous pourrez évacuer la pression de la matinée, histoire d’affronter l’après-midi de manière plus sereine.


7. Essayez de prendre des Week-end prolongés

De nos jours, avec les RTT (Récupération du Temps de Travail), il arrive fréquemment que l’on prenne son vendredi après midi une semaine sur deux.

On a également un quota de jours de vacances (2 jours et demi par mois) sur l’année, que l’on peut prendre (normalement) quand on en a envie.

Voici un petit conseil basé sur le vécu :

«Sacrifiez» deux semaines complètes de vacances et utilisez plutôt chacun de ces 10 jours individuellement, accolés à un week- end, soit le vendredi, soit le lundi.

Vous pourrez ainsi bénéficier d’un long week-end de 3 jours au moins une fois par mois.

Ca a l’air de rien, comme ça, mais 3 jours, c’est sympa de temps en temps. Ca vous permet de prendre un VRAI repos, et de vous recentrer pour oublier un peu votre semaine stressante.

Gardez vous bien sûr au moins 2 semaines d’affilée en été ou pendant n’importe quelles vacances, mais plusieurs week-end de 3 jours peuvent être salutaires pour vous pour mieux décompresser.

8. Aménagez votre espace de travail

Vu que vous passez le tiers de votre journée au travail, il est important que vous vous y sentiez bien.

Le but est donc de vous créer un environnement sympathique afin que vous vous sentiez parfaitement à l’aise quand vous travaillez. N’hésitez pas à mettre des fleurs, des objets déco, des photos, ou quoi que ce soit qui vous permette de vous sentir bien.

Si vous travaillez dans un bureau, pensez à la luminothérapie. Il existe des lampes qui reproduisent parfaitement la lumière du soleil, ce qui aide à avoir un moral d’acier et contribue à être plus détendu.

Si vous le pouvez et s’il ne fait pas trop froid, pensez à aérer fréquemment votre bureau.

Vous pouvez aussi user d’huiles essentielles d’agrumes pour vivifier l’atmosphère (si vous le pouvez, bien sûr, et si cela n’incommode pas vos éventuels collègues)

En résumé, tout ce qui pourrait vous faire vous sentir « chez vous » pour travailler est le bienvenu. Et d’ailleurs, ne pouvez-vous pas demander à travailler de chez vous ? Parfois, on n’y pense pas, mais c’est possible !

Plus le stress des transports, plus de stress à supporter les collègues à côté de vous... Même une fois par semaine, ce serait très bénéfique pour vous !

 

9. Aménagez-vous de vraies pauses

Dans toutes les entreprises, normalement, vous avez la possibilité de prendre au moins une pause durant votre journée.

Dans la majorité des cas, ça se finit devant la machine à café.

Je ne dis pas que c’est une mauvaise idée, mais à moins que vous ne soyez tout seul dans votre bureau, et que ce moment à la machine à café soit le seul qui vous permette de rencontrer du monde, il me semblerait plus bénéfique d’étudier d’autres manières d’utiliser ces quelques minutes.

Vous n’avez pas forcément besoin d’un café en plein milieu de la journée. Par contre, vous avez besoin de repos et de ressourcement.

Envisagez donc, si vous le pouvez, ces quelques alternatives à l’éternelle « pause-café » :

Une petite promenade à l’extérieur (si le cadre s’y prête) peut vous faire beaucoup plus de bien qu’un café. Ca vous aère l’esprit et le corps et vous fait « changer d’air » pour quelques minutes

Une micro-sieste dans un endroit calme (2 ou 3 minutes), peut vous redonner la pêche pour affronter le reste de la journée.

On sous-estime les bienfaits de la sieste. Dans certaines entreprises en Europe, les employés ont une salle spéciale où ils peuvent dormir pendant 1, 2, 3, 5, 10, 15 ou 20 minutes, ou tout simplement se reposer dans le silence.

Même si vous n’avez pas de salle comme ça dans votre entreprise, isolez-vous dans le confort de votre voiture, et fermez les yeux quelques minutes. C’est vraiment excellent pour vous et pour votre stress !

Un peu de musique et du repos. Vous n’êtes pas obligé de dormir, mais cherchez un endroit calme et retiré, mettez-vous un casque sur les oreilles avec de la musique douce, et évadez-vous comme ça pendant 5 à 10 minutes.

Succès garanti pour cette pause musicale anti-stress qui vous redonnera une pêche d’enfer pour le reste de la journée.


10. Rangez votre bureau

Ranger son bureau est encore une fois un acte simple qui paraît relati- vement anodin...

Mais imaginez un peu : vous arrivez au travail et votre bureau et recouvert de feuilles de papier, de stylos etc...

Tout un tas de résidus du jour d’avant, qui vous sautent à la figure quand vous arrivez !

Bref, vous êtes obligé de commencer par ranger votre bureau avant même d’allumer votre ordinateur et de pouvoir travailler.

C’est une perte de temps inutile, car vous avez d’autres choses à faire en tout premier lieu que de ranger les restes de la journée d’avant.

Pour éviter cette perte de temps, rangez toujours votre bureau le soir avant de partir.

Prévoyez 3 minutes pour vous occuper des papiers que vous avez stockés sur votre bureau. Jetez, classez, archivez, mais débarrassez- vous de toute la paperasse.

Remettez les stylos dans votre pot à crayons, rangez agrafeuses, perforeuses et trombones, et passez un bon coup de chiffon sur votre bureau au moins une fois par semaine.

Une bonne manière de tirer un trait sur la journée passée, et d’attaquer la nouvelle avec sérénité.

A chaque jour suffit sa peine, et rajouter la peine d’hier à celle d’aujourd’hui est le meilleur moyen pour vous de stresser pour rien.


11. Faites une liste journalière de ce que vous avez à faire

C’est la règle numéro 1 de l’anti- surmenage : Faire une liste des tâches.

On croit que ça ne sert à rien, mais l’expérience a montré que c’est vital pour vous, surtout si vous avez tendance à stresser au travail.

L’une des causes principales du stress au travail, est que l’on pense que l’on n’a pas assez de temps pour faire tout ce qu’on nous demande.

Parfois, c’est vrai, mais dans la majorité des cas, une meilleure organisation pourrait venir à bout de ce

problème.

C’est là que la liste des tâches entre en scène.

En effet, faire une liste permet en premier lieu de regrouper toutes nos tâches à un seul endroit.

Cela constitue alors un bon point d’attache pour votre cerveau, et nous permet ainsi de nous y accrocher aussi souvent que nécessaire.

Ensuite, cette liste nous servira de pense-bête, ce qui sert essentiellement à ne rien oublier.

Imaginez-vous à 17:55 (alors que vous finissez à 18:00) et que vous découvrez soudain que vous avez oublié un travail « super important ». Bonjour le stress et les erreurs qu’il va entraîner.

Avec une liste des tâches, vous pouvez cocher (ou barrer) les travaux effectués, et vous êtes ainsi certain de ne pas en oublier.

Troisièmement, la liste va vous permettre de hiérarchiser vos tâches, en vous forçant à vous rendre vraiment compte de tout ce que vous avez à faire, tout en gérant en priorité les travaux les plus urgents.

Donc, pour établir votre liste, commencez par répertorier toutes les tâches que vous prévoyez de faire dans la journée, ensuite classez les par ordre d’urgence, et ensuite, n’hésitez pas à répartir les plus longues sur plusieurs jours. Vous allez voir que la gestion de votre journée va grandement s’améliorer.


12. Pensez à éteindre VRAIMENT votre ordinateur la veille

La plupart des gens croient que mettre leur ordinateur en veille prolongée chaque soir va leur faire gagner du temps le lendemain, parce que leur ordinateur va redémarrer plus vite.

C’est un très mauvais calcul, car source d’un stress que vous ne soupçonnez même pas.

En effet, un ordinateur fonctionne un peu comme un vide- ordures :

A chaque fois que vous ouvrez un programme, alors des fichiers « résiduels » s’ouvrent en même temps, et sont stockés dans un dossier « poubelle ». Plus vous travaillez sur le programme, et plus le nombre de fichiers résiduels augmente, et donc plus votre dossier « poubelle » grossit.

Et ce qui vide cette poubelle, c’est l’extinction réelle et totale de votre ordinateur.

Quand vous mettez votre ordinateur en veille, cette poubelle ne se vide pas. Tout comme lorsque vous ne faites que « Redémarrer ».

Il faut vraiment ARRÊTER votre ordinateur (« Démarrer » puis « Arrêter » sur un PC).

Si vous ne le faites pas, alors arrivé à un certain moment, votre dossier « poubelle » est tellement gros, qu’il « déborde », et qu’il ne peut plus emmagasiner de fichiers.

Résultat : Votre ordinateur ralentit, et les programmes mettent de plus en plus de temps à s’ouvrir, et certains, très gourmands en espace mémoire, plantent régulièrement, vous obligeant à redémarrer votre ordinateur en pleine journée.

Et dans la majorité des cas, le travail que vous étiez en train de faire est perdu.

Très déstressant comme situation, vous ne trouvez pas ? C’est pour ça :
En fin de journée, éteignez VRAIMENT votre ordinateur.

Choisissez « Démarrer » puis « Arrêter », et vous pourrez ainsi avoir votre ordinateur à pleine puissance tout au long de votre journée.

Vous gagnerez du temps, ne perdrez pas de travail en cours, et surtout, cela vous préservera d’une des plus grosses sources de stress qui existe au bureau.


13. Ne ramenez pas de travail à la maison

Les personnes qui sont très prises par le travail ont souvent tendance à ramener du travail à faire à la maison le soir.

Etonnant ? Pas tant que ça !

C’est en effet la preuve d’une très grande conscience professionnelle mais il faut savoir que ces personnes sont deux fois plus soumises au stress que les autres.

En ramenant du travail chez vous, vous essayez de vous rassurer d’un certaine manière, en vous disant que vous allez pouvoir avancer sur vos dossiers et ainsi être moins stressé par le temps. Laissez-moi vous dire que c’est juste une illusion car au final vous ne ferez aucune coupure entre votre lieu de travail et votre domicile.

Je comprends que de manière exceptionnelle, vous deviez ramener quelques dossiers à la maison... Mais il ne faut surtout pas tomber dans ce cercle vicieux en le faisant tous les jours.

Vous mettrez en péril votre vie de famille ainsi que votre vie de couple... En effet, vous donnerez l’impression à vos proches de ne vivre que pour votre travail et ils vous reprocheront un jour de ne pas passer assez de temps avec eux.

Imaginez un peu ce que pourrait ressentir votre conjoint en vous voyant vous enfermer dans votre bureau jusqu’au moment de passer à table, et d’y retourner tout de suite après jusqu’au moment d’aller vous coucher.

Vous devez comprendre que cette situation est très pesante pour ceux qui vous entourent... mais également pour vous. Car un jour vous regretterez de ne pas avoir su profiter de ces petits moments privilégiés que l’on peut avoir le soir avec ses enfants et son conjoint.

Voici ce que je vous conseille :

Essayez de mieux organiser votre journée de travail en vous imposant des tâches précises à accomplir dans la journée.

Quand vous passez le seuil de votre porte d’entrée après une journée de travail, vous devez vous consacrer à votre bien-être afin d’évacuer le stress et les tensions de la journée.

Pour cela, vous devez impérativement prendre le temps de vous reposer et de vous déconnecter en regardant la télé, en lisant, en jouant avec vos enfants, en écoutant de la musique...

Bref, quelque soit l’activité que vous choisirez, l’essentiel est de vous détendre.


CONCLUSION

Quand je discute avec des amis, et qu’on en arrive à parler boulot, dans la plupart des cas, c’est toujours la même chose : Leur travail est trop stressant.

Entre cette assistante qui a un patron qui lui met la pression à longueur de journée, ce vendeur qui doit travailler 10 ou 12 heures par jour pour atteindre des objectifs toujours plus haut, cet employé qui fait une heure et demie de trajet en voiture chaque matin pour aller travailler, sans parler de tous ceux et de toutes celles qui ont du travail par-dessus la tête, et pas assez de temps pour tout faire...

Aucun doute : Le stress est LE problème auquel on doit le plus souvent faire face quand on travaille.

Et il est donc impératif de faire quelque chose, et vite : Notre santé mentale et physique en dépendent !

Dans ce guide, je vous ai donné quelques conseils « de premier secours » pour vous aider à éliminer autant que faire se peut le facteur « stress » de votre travail.

Chacun de ces conseils est le résultat d’enquêtes menées auprès d’employés de plusieurs sociétés, ou de retour d’expériences de personnes qui arrivent chaque jour à gérer efficacement leur stress.

J’ai essayé de les retranscrire de la manière la plus claire possible.

J’espère qu’ils constitueront pour vous une vraie bouffée d’oxygène dans votre quotidien, car si vous lisez ces lignes, c’est que votre travail vous stresse peut-être un peu trop à votre goût !

Alors détendez-vous, installez-vous confortablement dans un bon fauteuil, et relisez un à un chacun des conseils de ce livres, et voyez lesquels vous allez pouvoir appliquer dès demain pour être plus zen, plus détendu, et en meilleure santé.